Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation de l'association

Un beau jour d’octobre 2002, un citoyen de Bagnolet excédé de ne pouvoir recevoir de nombreuses stations de la bande FM, dont les radios de service public, à Bagnolet, mais aussi aux Lilas (93), dans le XXè à Paris, à Montreuil, Romainville, etc., se mobilise pour écouter sa radio librement…

La première adjointe au maire de Bagnolet a déjà écrit au Président du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, Dominique Baudis, à ce sujet. Celui-ci lui a répondu qu'il souhaitait que les auditeurs lésés se manifestent.

Une pétition (cliquer sur pétition en haut à gauche)
pour faire appliquer le droit à l’égalité d’accès au service public (Radio France) est très vite envoyée à Dominique Baudis (avec plus de 200 signatures de riverains). Elle ne retient pas son attention.

Depuis, il est toujours impossible de capter dans de bonnes conditions France Inter, France Culture, France Musiques, Le Mouv', France Info et d’autres (Skyrock), mais Les Sans Radio de l’Est parisien se sont constitués en association.

Ils ont mobilisé les élus (députés, conseillers généraux et régionaux) et les municipalités de Bagnolet, des Lilas, de Paris XXè qui les soutiennent par un 
vœu voté en Conseil Municipal [ voir le voeu de Bagnolet ], puis adressé au CSA. 

Surtout, les Sans Radio de l’Est parisien ont eu confirmation que les perturbations dont ils sont victimes, comme 40 000 foyers de Paris, Bagnolet, Les Lilas, Montreuil et Romainville -auxquels s’ajoutent les automobilistes-, sont dues à l’émission excessive de plusieurs stations de la bande FM à partir d’antennes de la zone (en particulier sur les Mercuriales). 

Après une jurisprudence favorable de la cour d’Appel de Reims intervenue en novembre 2004 et grâce à l’envoi répété de la pétition (plus de 2 000 signatures envoyées au CSA à ce jour), Les Sans Radio de l’Est parisien ont été reçus par les deux principaux concessionnaires d’antenne (TDF et TowerCast/NRJ). Ceux-ci ont participé avec Radio France à une concertation technique engagée grâce à la mobilisation des Sans Radio de l’Est parisien par le CSA pour trouver une solution.

Les Sans Radio de l’Est parisien ont réussi à faire sortir ce dossier du… silence radio. Si aucune amélioration n’est rapidement constatée, ils se réservent la possibilité d’engager des procédures.
Pour nous faire entendre et obtenir satisfaction, nous devons être nombreux : signez la pétition!


Recherche

Contact

Les Sans Radio de l’Est Parisien
15, av de la Dhuys
93 170 Bagnolet
sans.radio@laposte.net
27 septembre 2022 2 27 /09 /septembre /2022 16:47

La Librairie

« De beaux lendemains » 

accueille

le mardi 8 novembre 2022

à 19 h

8 allée Rosa Parks à Bagnolet (proche de la mairie)

M° Galliéni

Michel Léon

auteur du livre

 

Les Sans Radio,

Histoire d’un mouvement citoyen

 

 

Pour un échange

et une séance de dédicace.

 

Cet ouvrage présente le combat d’un citoyen, qui se mobilise à partir de 2002 et pendant plus de douze ans pour écouter la radio en bande FM dont il est privé dans son quartier de la Porte de Bagnolet. Mais au fil de ses interventions, il découvre que 200 000 habitants de l’Est parisien sont victimes comme lui de cette injustice qui les empêchent d’avoir accès au service public de radiodiffusion. Pendant toutes ces années, il va mener un combat, engager des procédures, et même « ester en justice », avec un groupe de citoyens à ses côtés. L’association des Sans Radio de l’est parisien va naître, couvrant une large zone urbaine de l’est parisien. Il faudra aller jusqu’au tribunal pour qu’un expert reconnaisse qu’effectivement, 200 000 habitants sont privés de la diffusion de la bande FM. Une injustice inouïe encore sensible aujourd’hui.

Ce livre relate de façon chronologique, mais en légèreté, sans négliger pour autant les principaux aspects de ce combat d’une association et de son président, en choisissant certains épisodes particulièrement saillants, certains faits, certaines rencontres, afin de rendre compte d’une lutte, avec ses contrariétés, ses obstacles, ses incohérences, ses invraisemblances. Un parcours plus ou moins heureux, chaotique, qui s’étale de 2002 à 2014. À l’heure de la suppression de la redevance et des enjeux de plus en plus lourds portés par le CSA (désormais ARCOM), il n’est pas inutile d’y revenir…

Le livre a été écrit par le président de l’association des Sans Radio de l’Est parisien, Michel Léon, journaliste retraité, avec les conseils avisés d’un écrivain reconnu, Jean-Louis Fournier, adhérent de l’association, qui lui a accordé en voisin une préface.

 

ISBN : 9782322406746

https://www.bod.fr/librairie/les-sans-radio-michel-leon-9782322406746

ISBN Ebook : 978232244875

Partager cet article

Repost0

commentaires